WWW.GAZETTECRK.COM______Commission Régionale de Karting

WWW.GAZETTECRK.COM______Commission Régionale de Karting

18 Mars 2010 : Jean-Karl Vernay à l'assaut des US

Jean-Karl Vernay veut conquérir l'Amérique ! 

  
 
La saison 2010 marquera un tournant dans la carrière de Jean-Karl Vernay. Il va en effet exercer ses talents de l'autre côté de l'Atlantique, dans le championnat Indy Lights. Celui-ci alimente la catégorie reine, l'Indy Racing League, à la manière de la GP2 Series vis-à-vis de la Formule 1. Le jeune pilote Villeurbannais aborde donc une nouvelle étape dans sa progression vers l'élite du sport automobile, tout en partant à la découverte d'une autre culture de la course.

 

La 2ème place obtenue par Jean-Karl pour ses débuts au Grand Prix de Macao de Formule 3 en novembre dernier lui a valu de nombreuses retombées positives. Des opportunités se sont présentées sur trois continents, et il a finalement privilégié l'option américaine que lui proposait la structure de management CJ Motorsport. « Nous sommes d'abord allés sur l'ovale de Miami-Homestead. Puis, sans trop chercher à modifier mes habitudes européennes et mon style de pilotage, j'ai fait le record de la catégorie sur le circuit routier de Palm Beach. Quelques jours après, j'ai signé avec l'équipe Sam Schmidt Motorsport. »

 

Jean-Karl a déjà eu le temps de se rendre compte que la voiture, les circuits, et les méthodes de travail constituent véritablement un nouveau monde ! Mais un bon pilote doit savoir s'adapter. Notre vice-champion Intercontinental de Formule 3 avait rapidement pris la mesure du juge de paix de Macao, et ce dépaysement total ne l'a pas davantage déstabilisé. « La monoplace d'Indy Lights est à peu près deux fois plus puissante qu'une Formule 3. Sur un speedway, on tourne à 190 miles à l'heure (plus de 300 km/h). On se pose des questions pendant les quinze premiers tours, et puis on passe à fond. Rechercher la meilleure vitesse est un exercice assez subtil, il faut passer au ras des murs, mais je pense que le plus compliqué est de gérer la course en peloton. »

 

Les tests organisés fin février à Barber Motorsports Park (Alabama) ont confirmé que Jean-Karl pourrait bien jouer les premiers rôles en Indy Lights, d'autant que son équipe Sam Schmidt Motorsport est la plus titrée de la discipline. Avec 30 victoires au compteur, elle aborde la saison 2010 bien décidée à décrocher un quatrième titre « pilote » après ceux de 2004, 2006 et 2007.

 

Le calendrier compte treize épreuves et présente un bel équilibre entre les différents types de circuits. On trouve en effet cinq « speedways » (anneaux de vitesse), dont le légendaire « brickyard » d'Indianapolis, où les concurrents de l'Indy Lights assureront le lever de rideau des 500 miles. Parmi les quatre traditionnels circuits « routiers », on trouve notamment Watkins Glen (Etat de New York), théâtre de 20 Grand Prix de F1 de 1961 à 1980. Enfin, le championnat visitera quatre tracés en ville, dont Long Beach, en Californie, où huit Grand Prix des USA-Ouest de Formule1 furent organisés entre 76 et 83. Jean-Karl le Villeurbannais s'est toujours montré à son aise en milieu urbain, si l'on se souvient de sa pole position en Formule Renault à Pau, de son podium au Norisring en F3 ou de Macao bien sûr.

 

C'est d'ailleurs dans les rues de St. Petersburg que les hostilités débuteront les 27 et 28 mars, sur un circuit où Sam Schmidt Motorsport détient un record de trois victoires. « Une des difficultés sera d'apprendre la piste en une heure d'essais libres seulement. Mais l'équipe est très performante et je suis confiant ! » 
 

Courage Jean-Karl et bonne saison 2010 ..... 
 



16/03/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres