WWW.GAZETTECRK.COM______Commission Régionale de Karting

WWW.GAZETTECRK.COM______Commission Régionale de Karting

16 Décembre : The ROC à Wembley

Le Suédois Mattias Ekström a conservé sa couronne dans The Race of Champions après avoir battu un autre très, très grand champion en finale, le septuple Champion du monde de F1 Michael Schumacher, dans un stade de Wembley en liesse !

The Race of Champions a fêté ses 20 ans de la plus belle des manières, dans le mythique stade de Wembley, à Londres, où étaient réunis seize des meilleurs pilotes au monde et des dizaines de milliers de spectateurs pour le grand show annuel des sports mécaniques.

Après The ROC Nations Cup, la course par équipe, remportée pour la première fois par l'équipe d'Allemagne avec Michael Schumacher et Sebastian Vettel, The Race of Champions (course en individuel) a tenu toutes ses promesses avec des manches extrêmement serrées et passionnantes.

En huitièmes de finale, tout d'abord, où le tirage au sort effectué samedi, livra des duels improbables, comme celui entre les pilotes de F1 Kovalainen/Vettel, comme la revanche du championnat WTCC 2007 entre Priaulx et Muller, ou encore le duel entre les deux équipiers chez Audi en DTM Ekström/Kristensen, qui plus est partenaires dans l'équipe de Scandinavie en Nations Cup !

En quart de finale, il n'y avait plus de pilotes de rallyes, ironie du sort pour une épreuve créée et réservée, à l'origine, aux Champions du monde de Rallyes ! Pour la seconde fois de la journée, Michael Schumacher s'imposa face à Jenson Button, malgré les encouragements du public anglais. Mais de son côté, Andy Priaulx sauva l'honneur de l'Angleterre en remportant son duel face au « Champion des Champions » 2004, le Finlandais Heikki Kovalainen, qui abdiqua après avoir percuté le muret avec l'Aston Martin Vantage n24.

Toujours en quart de finale, le Français Sébastien Bourdais a battu David Coulthard, alors que Mattias Ekström brisa le rêve avoué de Travis Pastrana. Mais la star des X-Games et double Champion des USA en rallye attendra…Il n'y avait plus d'Américains (Johnson/Pastrana) en piste, ni de Norvégiens (les frères Solberg, Petter et Henning), pas plus que d'Ecossais (Coulthard/Alister McRae) ou de Finlandais (Grönholm/Kovalainen).

Les demi-finales proposaient quant à elles des matches de multiples champions : Michael Schumacher et ses sept titres en Formule Un à Sébastien Bourdais et ses quatre titres en Champ Car. De l'autre côté, Andy Priaulx et ses trois titres en WTCC à Mattias Ekström et ses deux couronnes en DTM. Des champions de monoplaces dans une demi-finale, des maîtres ès Voitures de Tourisme dans l'autre… Difficile d'imaginer plus belles affiches !

Au volant du ROC Car, un Buggy de près de 200 chevaux idéal pour cet exercice, Michael Schumacher prit le meilleur sur Sébastien Bourdais sous les hourras d'un public anglais désormais « chaud » pour encourager, pousser, soutenir, porter son chouchou, Andy Priaulx, dans sa affrontement face au vainqueur sortant, le Suédois Mattias Ekström.

Malgré tout, le Champion WTCC fut impuissant face à l'insaisissable pilote Audi, même au volant des Prototypes Solution F. Alors qui pourrait déposséder Mattias Ekström de son Trophée remporté de haute lutte, au Stade de France il y a tout juste un an, face à un autre grande champion, Sébastien Loeb ?

Michael Schumacher se présenta en finale, sur la piste asphalte de Wembley, face à ce redoutable adversaire, possédant à la fois une grande expérience en circuit et en rallye, ayant la maîtrise des trajectoires précises et le sens de la glisse.

Ekström s'imposa dans le premier duel au volant du Prototype Solution F, mais le septuple Champion du monde de F1, en compétiteur qu'il est resté, a vite égalisé dans la seconde manche au volant du Buggy ROC Car. La tension était à son comble pour le match décisif où Mattias Ekström s'élança le plus vite. Michael Schumacher prit alors tous les risques pour revenir à hauteur du Suédois, mais il rendit les armes dans le tout dernier virage après un tête-à-queue, un dernier effort resté vain.


Mattias Ekström, Vainqueur de The Race of Champions 2006-2007
« Je n'avais pas très bien débuté la compétition, mais ça s'est arrangé par la suite. A la fin de la journée, tout le monde a envie de gagner The Race of Champions. Venir ici, devant tous ces spectateurs, pour cette course unique, j'adore. Mais ce n'est pas si facile, que ce soit pour un septuple champion du monde de F1 ou un triple champion du monde de WTCC. Si on garde un bon rythme, tout le monde peut gagner. Le circuit était plus technique cette année, en particulier le premier virage.»

Michael Schumacher, 7 fois Champion du monde de F1
« C'était vraiment très intense. C'était ma seconde participation et ce fut un grand plaisir pour la seconde fois. Je n'étais pas assez bon avec le Prototype Solution F avec lequel je n'arrivais pas à voir mes roues. Je n'ai jamais été très bon avec ce genre d'auto dans le passé.
Nous sommes venus pour le fun, mais aussi pour une bonne raison, aider l'ICM, et une autre, piloter en course. On a fait de notre mieux, et certains pilotes sont meilleurs que les autres. Mais perdre n'est pas important parce que ce n'est pas un championnat, il n'y a pas de pression.
C'est la première fois que je reprenais le volant en course depuis ma retraite. En 2004, j'ai participé à The Race of Champions, mais c'était exceptionnel car normalement, on est « vidé » après une saison de F1. Aujourd'hui, c'est différent, alors je suis ouvert à ce genre de manifestations. J'espère revenir à The Race of Champions l'an prochain. »

ROC Média ......



18/12/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres